Mobilité

ENJEUX

Le Groupe Alternatives pour Chêne-Bougeries s’engage activement en faveur d’une véritable politique de mobilité qui prenne en compte les besoins de toutes les utilisatrices et de tous les utilisateurs, qu’ils.elles soient motorisé.e.s ou non. Trop souvent, on oppose encore les besoins des uns à ceux des autres, voire on les déclare incompatibles : automobilistes contre vélos, vélos contre piétons, création de places de parcs supplémentaires au détriment des transports en commun.
Encore trop peu de projets d’aménagement cherchent une solution satisfaisante pour toutes et tous, et trop rares restent les réalisations ou projets qui incluent dès le départ la consultation des associations et groupements d’habitants. Or, les effets de la mobilité s’intensifient : la construction de nouveaux quartiers amène davantage de trafic, les routes engorgées entraînent plus de risques d’accidents, la pollution de l’air et la pollution sonore augmentent.

OBJECTIFS

Priorité à la mobilité douce
De plus en plus d’usagères et d’usagers de la route sont d’accord de délaisser leur voiture pour emprunter d’autres modes de déplacement, à condition que cela puisse se faire dans un environnement adapté et sécurisé. Il devient donc urgent de proposer de réelles alternatives à la seule primauté du trafic automobile. La construction du Léman Express et la création de la voie verte vont dans le bon sens. Il s’agit maintenant d’élargir encore davantage l’offre propice à la mobilité douce.

Un réseau de transports publics adapté aux besoins
Nous voulons une ville bien desservie par les transports publics, munie de nombreuses pistes cyclables et agréable et sûre pour les piétons. Cela passe par la défense de nos intérêts auprès des TPG et de la direction des transports pour le maintien et l’ajout d’arrêts de ligne, et s’opposer totalement à des suppressions.

La sécurité avant tout
La mixité des moyens de déplacement sur un territoire restreint exige également le respect des règles de la circulation par toutes et tous : voitures, vélos, trottinettes… Il est donc essentiel de renforcer les mesures de prévention, de mieux sécuriser les points dangereux (notamment sur la Voie Verte) mais aussi d’intensifier les contrôles pour éviter que le comportement irresponsable d’une minorité mette en danger les autres usagères et usagers de la route.

SOLUTIONS

Transports publics

  • Subvention communale pour les abonnements annuels juniors, adultes et seniors
  • Retour du tram 16 qui assure l’accès direct à la gare Cornavin aux habitants de Chêne-Bougeries
  • Renforcement de l’axe de transports publics nord/sud, avec petits bus subventionnés par la commune
  • Des arrêts de bus et trams plus sûrs et confortables, en les munissant le plus possible de bancs et abris

Vélos et piétons

  • Création de pistes ou bandes cyclables sur toutes les routes communales où cela est possible. Voir notre motion pour des aménagements cyclables sécurisés
  • Ouverture de nouveau accès à la Voie Verte aux piétons et aux cyclistes. Lire https://alternativeschenebougeries.wordpress.com/2019/01/25/on-ne-passe-pas/
  • Installation de supports à vélos aux abords de la Voie Verte, à proximité des bâtiments publics et des écoles
  • Promotion et subventionnement de l’achat de vélos, d’atelier de réparation, d’échange et de location de vélos dans la commune 
  • Aménagement de nouveaux chemins pour piétons sur la commune 
  • Publication d’une carte communale des chemins piétons et cyclistes

Véhicules motorisés

  • Création de zones de rencontres (20 km/h) autour de toutes les écoles 
  • Davantage de contrôles de vitesse dans les zones 30 km/h
%d blogueurs aiment cette page :