Matija Kozelj

Candidat au Conseil municipal

72 ans, conseiller municipal à Chêne-Bougeries depuis 2018, ingénieur retraité, membre du comité de l’Association des locataires de l’Ensemble résidentiel de La Gradelle

Qui suis-je ?

Diplômé d’école polytechnique, expérimenté en gestion des projets et conduite de travaux.
Trésorier de l’Association des locataires de la Gradelle.
S’investit dans des projets en faveur des locataires de la Gradelle en collaboration avec l’Asloca.
Membre du groupe de travail Mobilité du Secteur Nord de la commune (1).
Participe aux activités du Groupement des associations de Chêne-Bougeries Nord (2).
Membre du Comité du PS Trois-Chêne / Arve et lac

J’habite à Chêne-Bougeries depuis 2008 venant du canton de Vaud. D’origine slovène, j’habite en Suisse depuis 1989. Ingénieur des mines de profession, diplômé de l’école polytechnique de Ljubljana, capitale de la Slovénie, où j’ai travaillé pendant 15 ans dans l’industrie minière comme chef de projet. En Suisse, j’ai travaillé comme conducteur de travaux spéciaux de génie civil et sur les chantiers de tunnels. En 2012 j’ai pris ma retraite et depuis je participe à la vie communautaire. Je m’intéresse à la géopolitique et la science. Je pratique la marche rapide et le vélo.

Quels sont mes projets pour Chêne-Bougeries ?

Développement de la ville 

La ville de Chêne-Bougeries ne doit pas devenir un dortoir ! Pour empêcher ce phénomène, qui frappe les périphéries des grandes villes, nous avons besoin de travailler, nous reposer, nous approvisionner et nous rencontrer au sein de notre ville. La commune a toutes les possibilités de nous offrir ce confort. La nouvelle ère de Chêne-Bougeries a commencé avec l’arrivée de nouveaux habitants et se poursuivra par la création d’infrastructures communautaires modernes et disponibles pour tous.

Mobilité 

La mobilité douce prendra dans l’avenir une place prioritaire en tout respectant les véhicules motorisés qui devront, en revanche, respecter les limitations de vitesse contrôlée. Pour promouvoir la mobilité douce, il sera utile de créer un centre de service pour entretenir, louer, échanger et acheter les moyens de cette mobilité. La commune peut subventionner les achats. Pour améliorer les transports publics, il est nécessaire d’établir une ligne de bus entre Conches et le reste de la commune. Pour donner suite à la rénovation du Village, il est nécessaire de rétablir la ligne de tram 16 qui a, dans le passé, lié le centre de la commune à la gare Cornavin.

Énergie

Tous les nouveaux bâtiments communaux devraient être construits selon la norme de haute performance énergétique. Les chaufferies des bâtiments communaux devraient devenir écologiques en utilisant les énergies renouvelables, plus particulièrement la géothermie et l’énergie solaire. La commune devra soutenir les propriétaires des immeubles et villas pour s’orienter vers des économies d’énergie et vers l’utilisation des énergies renouvelables et non polluantes. Notre commune devra adhérer à l’objectif de la société à 2000 watts.

Économie et emploi

Notre ville a besoin de nouveaux emplois. Il est nécessaire de s’orienter vers les nouvelles technologies, santé, restauration, tourisme, spectacles, expositions, congrès, et autres activités. Le commerce local et l’office postal sont à maintenir. Dans l’embauche, les chercheurs d’emploi, les habitants de la commune et les résidents du canton devraient être prioritaires. La commune devrait organiser un service chargé de la planification et la promotion d’économie communale et de l’embauche.

Environnement

Des antennes du réseau 5G vont être installées dans notre commune. Ce réseau apporte certains avantages aux utilisateurs, mais il crée une augmentation massive de l’exposition aux ondes. Pour minimiser son impact nocif sur les personnes fragiles, surtout les enfants et les personnes âgées, il est nécessaire de ne pas placer des antennes 5G près de bâtiments à risque (crèches, écoles, EMS). La commune devra participer à la planification du réseau 5G sur son territoire. 

La pollution sonore autour de nous augmente. Le Léman exprès, au pont de Seymaz, provoque un bruit intenable pour les riverains ! Une protection contre ce bruit est à mettre en place immédiatement ! Sur les routes principales, une limitation de vitesse à 30km/h est à proposer, au moins pendant la nuit.

Les chantiers routiers se poursuivront dans l’avenir. Ils perturbent la circulation et dérangent les riverains. La commune devrait engager ou mandater un professionnel pour coordonner ces chantiers et surveiller leur impact. 

Me contacter
Avenue des Cavaliers 1
1224 Chêne-Bougeries
079 341 44 00
Email

(1) Ce groupe comprend des représentants des cinq associations de quartiers, les professionnels de la commune et le représentant de l’Office Cantonal de Transports. Il pilote l’étude sur la mobilité dans ce secteur depuis fin 2017. Le mandataire de cette étude est le bureau URBAPLAN. Le premier projet réalisé suite à cette étude débutera en 2020.

(2) Ce groupement est la plateforme d’échange et de discussion entre les associations de quartier : Association Rigaud-Montagne, Association Groupe Montagne, Association des locataires de l’Ensemble résidentiel de La Gradelle, et Association du chemin des Voirons. Le groupement est en contact avec l’Association des intérêts de Conches. Le Groupement est ouvert aux autres associations d’intérêts de quartier de notre commune. Il est piloté par l’Association Rigaud-Montagne.

%d blogueurs aiment cette page :