Céline Pillonel

Candidate au Conseil municipal

42 ans, Master HES, assistante sociale, active dans des associations de quartier en lien avec l’aménagement du territoire et la mobilité

Qui suis-je ?

Je suis née à Conches et j’ai grandi à Veyrier. Après un CFC de commerce avec une spécialisation en gestion des ressources humaines, je décide de faire un grand virage et me lance dans des études en travail social. 

Mon Master HES en poche, je postule à l’Hospice général car cette institution séculaire, bien qu’ayant parfois une réputation difficile, véhicule des valeurs qui me sont chères : respecter les institutions, protéger l’humain et s’adapter aux évolutions sociétales. De grands défis ! 

Mariée à un chênois et mère d’un ado, je vis à Chêne-Bougeries depuis 2003. Nous avons un jardin sur lequel nous intervenons très peu, par principe écologique (d’autre dirons que c’est un jardin à l’anglaise !). Nous avons un chien paresseux, 4 poules bavardes et un poisson misanthrope. 

Je suis active dans le tissu associatif local (Présidente de l’Association Rigaud-Montagne/Secrétaire de l’Association des riverains du chemin de Couvaloux/Coordinatrice du groupement des associations de Chêne-Bougeries Nord/Trésorière de l’Ecole de Tir sportif des 3 Chêne). 

Je suis également membre des associations suivantes (liste non exhaustive) : WWF, Pro Natura, ATE, Pro Vélo, Mouvement de défense des propriétaires de chien de Genève, Sauvegarde Genève. 

N’adhérant à aucun parti politique, c’est en indépendante sur la liste de Alternatives pour Chêne-Bougeries que je souhaite m’engager en faveur de toutes les habitantes et tous les habitants de la commune pour défendre un système social, écologique et économique équilibré.

Quels sont mes projets pour Chêne-Bougeries ?

Social, écologie et économie en harmonie

Aménagement et mobilité : Accompagner la transition sociale et écologique dans la commune afin que les habitants jouissent d’une excellente qualité de vie : favoriser la mobilité douce de tous les usagers en veillant à ce que chaque mode de déplacement soit respectueux des autres modes de déplacements; favoriser la création d’espaces de rencontre et de détente (par exemple : bancs, espaces verts ouverts et vivants, parcs à chiens, accrobranche, etc) ; mettre en place les conditions propices à la création de 2 grands parcs supplémentaires sur la commune, au nord et au sud (par exemple : politique foncière active, démarchage des communiers pour favoriser les legs, partenariat avec les grandes fondations propriétaires) ; protéger le patrimoine architectural et écologique ; décourager le trafic de transit avec des mesures contraignantes au plan urbanistique.

Développement durable : une commune avec un programme agenda 21 (bâtiments, traitement des espaces verts, véhicules, matériel, etc). 

Citoyenneté : favoriser la participation citoyenne sous toutes ses formes et pour tous les habitant-e-s y compris les enfants (avec une initiation au débat sur des sujets communaux qui les concernent), les jeunes (en favorisant un Parlement des Jeunes Chênois) et les étrangers (notamment via des ateliers et contrats de quartiers pour l’aménagement de leur environnement).

Poumons de verdure de la commune : Sensibiliser les propriétaires de villas aux questions écologiques et sociales : proposer un programme de valorisation des jardins, concours de botanique, ouverture des jardins au public une fois par année, etc. 

Investir dans l’avenir : l’économie doit être au service des citoyens. Ainsi, les bénéfices de la commune doivent revenir aux habitant-e-s sous forme de qualité des infrastructures et de réponse aux besoins des communiers/ères. 

Me contacter
Chemin de Couvaloux 
1224 Chêne-Nougeries
Email

%d blogueurs aiment cette page :