Anne-Marie Nicolas

Candidate au Conseil municipal

68 ans, conseillère municipale depuis 2015, infirmière, chargée d’accompagnement à l’OrTra

Qui suis-je ?

Présidente de la commission sociale de la commune de Chêne-Bougeries
Infirmière retraitée, spécialisée dans la systémique familiale, praticienne formatrice
Membre de l’association des locataires de la Gradelle
Membre de la CSI (Coopérative de soins infirmiers)

Quels sont mes projets pour Chêne-Bougeries ?

Depuis près 15 ans, je suis une habitante de la résidence de la Gradelle que j’apprécie pour son arborisation et son calme. Ce havre de paix est un lieu à préserver pour le « vivre ensemble ».

L’augmentation du nombre d’habitants à la ville de Chêne-Bougeries nécessite une politique sociale plus cohérente et réfléchie. Chêne-Bougeries doit avoir des infrastructures à la hauteur de son statut de ville. Les besoins sont multiples, il manque la création d’un service de la cohésion sociale, d’un service qui s’occupe des transports, de la mobilité et de l’environnement, de la culture et du sport. Notre ville a également besoin des structures comme des contrats de quartier, des activités sportives et culturelles, des projets pour la sauvegarde de l’environnement pour une commune verte. Pour favoriser le lien social, la commune a besoin aussi de plus d’espaces pour des activités communautaires dédiées aux habitantes et habitants.

Mes préoccupations sont surtout le manque de places suffisantes dans les crèches et jardins d’enfants, plus de 100 places d’attente à fin 2019. La création de nouvelles places d’accueil des enfants devient urgente. De même que le maintien des espaces verts en luttant contre l’abattage des arbres dans la zone 5 et ailleurs. Nous avons sur la commune de nombreuses personnes âgées vivant seules, le plus souvent sans contact social. Maintenir et garantir des contacts de proximité permet de lutter contre l’isolement social.

Un des enjeux importants dans la commune pour les années à venir est de garantir une mobilité adaptée qui répond aux besoins de chacun. La mise en place d’un transport nord/sud permettra de garder le lien entre les quartiers de Chêne-Bougeries. Notre commune doit être plus conviviale, il faut ainsi favoriser des échanges entre les habitantes et habitants, mener et organiser des activités sportives et culturelles pour toutes et tous. La vile de Chêne-Bougeries ne doit pas devenir une cité dortoir, mais une ville vivante avec des infrastructures adaptées.

Me contacter
Avenue des Cavaliers 1
1224 Chêne-Bougeries
Email
Profil Facebook

%d blogueurs aiment cette page :