Pour une démocratie plus participative

A Chêne-Bougeries, la vivacité des associations de quartier est à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle. Bonne pour la démocratie, mauvaise car elle résulte notamment de la multiplication des sujets de contestation : densification, Léman express, conflits entre les modes de transports, etc. Les immeubles ont poussé partout, y compris dans la zone villas, impliquant une forte augmentation de la population et des voitures ainsi que des atteintes écologiques. Face à ces changements, la politique municipale a montré ses limites.

Alors, les associations de quartier se sont regroupées et se positionnent comme force de propositions en matière de mobilité, d’aménagement et d’infrastructures. Ensemble, nous représentons une part conséquente de la population et nous sommes motivés pour prendre à bras le corps les défis qui nous concernent toutes et tous, particulièrement au nord de la commune qui a été trop longtemps oublié.

ll y a encore beaucoup de travail et pour les 5 prochaines années, nous voulons une démocratie plus participative intégrant les habitant.e.s dans les projets qui les concernent dès le début des réflexions. Cela nous fera gagner beaucoup de temps et d’argent… Ces changements de paradigmes se décident maintenant, dans les urnes.

Céline Pillonel et Matija Kozelj, membres d’associations de quartier de Chêne-Bougeries nord et candidat.e.s au conseil municipal

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :